Edito du président

Classé dans : AFRIQUE, CAMEROUN, ECOLE, ELEVE, ENSEIGNANT, TIANE | 0

Genèse de l’association

J’ai quitté mon cher pays le Cameroun en 2000 pour poursuivre des études supérieures à l’étranger. Cette aventure m’a conduit tout d’abord au Maroc où j’ai obtenu un diplôme d’ingénieur, puis en France où j’ai été reçu au grade de docteur en génie électrique à l’Université de Franche Comté. J’avais le sentiment d’avoir plutôt réussi un bon nombre de mes objectifs jusqu’à ce que je rentre au Cameroun pendant l’été 2013.

En effet, que ne fût mon désarroi d’observer dans ce pays qui n’est pas particulièrement pauvre, d’un côté un profond décalage entre les grandes villas qui ‘poussent’ dans les quartiers chics des grandes agglomérations, l’argent qui coule à flot dans certains milieux, et d’un autre côté la souffrance, la misère, l’extrême pauvreté dans laquelle vit la majorité de la population particulièrement localisé en zone rurale. Ce qui m’a le plus marqué c’est la fatalité avec laquelle ces populations voient leur avenir et celui de leurs enfants, dans un pays où la corruption a atteint son apogée et le copinage sa maxime.

Ma sensibilité a été heurté lorsque je me suis rendu dans la région de l’EST du Cameroun, plus exactement dans le village de TIANE, la localité où est née ma mère. En effet, j’ai été marqué par l’extrême pauvreté qu’il y’a dans ce village et le taux d’illettrisme qui est assez important. Mon indignation a été à son comble lorsque j’ai vu l’état de l’école publique, une véritable honte, un profond mépris. Comment peut on avoir l’envie d’étudier ou d’enseigner dans cette école?. Pour vous rendre compte par vous même de l’indignation que j’ai ressenti, je vous invite à voir cette vidéo qui illustre à elle seule mes propos.

De ce fait, je me suis demandé ce que je pouvais faire pour venir en aide à cette population?, la seule réponse accessible est l’éducation. Il faut donner envie aux enfants de TIANE de faire des études. En effet, la FAO est assez claire à ce propos, « l’éducation pour les populations rurales est indispensable, pour atteindre à la fois les objectifs d’éducation pour tous et les objectifs pour le développement visant à éradiquer l’extrême pauvreté et la faim, à assurer l’enseignement primaire pour tous, à promouvoir l’égalité entre les sexes et à protéger durablement l’environnement ». En effet, toute société se construit autour de modèles, plus il y’aura des fils et des filles de TIANE qui feront des études, il est évident qu’il va se constituer une élite qui pourra développer ce petit village. La preuve en est qu’aujourd’hui MAIN DANS LA MAIN est totalement mobilisée pour offrir à TIANE une école digne qui doit remplir son rôle de facteur d’intégration et vecteur de changement social pour ce village et ses environs.

Pourquoi « MAIN DANS LA MAIN », dans quel but ?

MAIN DANS LA MAIN parce que la raison d’être de cette association est la solidarité, c’est-à-dire ‘un sentiment bienveillant que ressentent des hommes à l’endroit d’autres hommes, généralement des membres d’un même groupe qui se sentent liés par une communauté d’intérêts’. Bien évidemment cette solidarité s’exprime en particulier envers les plus pauvres. Elle peut prendre la forme d’une aide pécuniaire, d’un soutien moral, ou d’une aide en nature (nourriture, etc.). Mais ce rôle nous le laissons aux multiples associations d’aides humanitaires qui font déjà un travail exceptionnel dans ce sens. En effet, pour l’association MAIN DANS LA MAIN, la solidarité s’exprime par l’aide au développement des plus pauvres, à leur épanouissement dans leur environnement. On n’aide pas parce qu’on éprouve de la pitié pour ces populations, mais pour favoriser leur développement, leur épanouissement. Ceci a pour principal intérêt de donner espoir aux jeunes qu’un avenir est possible chez eux.

Comment et avec quels moyens ?

L’association MAIN DANS LA MAIN agit dans différents domaines :

  • L’éducation
  • L’écologie et le développement durable
  • L’économie social et solidaire
  • La santé

Pour atteindre ses objectifs, l’association compte sur l’énergie de ses membres, sur la générosité de ses donateurs. MAIN DANS LA MAIN organise des événements (Tombola, Soirée repas, Tournoi de football, …) pour la recherche de financement pour ses projets. En participant à ces événements, vous apporterez un soutien important à l’association et à travers votre contribution, un espoir à de centaines d’enfants, de jeunes, de parents.

Laissez un commentaire